Tribute To September 11 Attacks

[English Version below]

Je me souviendrais toujours du moment où j’ai reçu l’information sur l’attentat sur les Tours Jumelles.. J’étais en voiture, écoutant France Inter comme à l’habitude! L’incrédulité tout d’abord, puis un malaise réel avec un sentiment d’insécurité totale. Je me souviens également d’avoir perdu confiance dans nos systèmes politiques. Mais au-delà de çà, une incompréhension totale de la potentialité des êtres humains à semer la terreur pour la terreur. Nous les femmes, nous portons en nous la capacité de donner la vie, et cela nous confère une forme d’immunité à la guerre sous toutes ses formes, ce qui ne veut pas dire que nous ne pouvons pas nous engager dans des combats qui nous paraissent juste ! Je pensais à ces femmes dans les avions qui avaient tenté de contacter leurs familles.

J’étais si triste qu’à mon retour au studio, j’ai voulu écrire quelques mots et les mettre en musique.. C’était un acte très personnel et intime, et je n’ai pas cherché à en faire un instrument de promotion de ma musique. Je l’ai juste inclus quelques années plus tard, dans l’album B-SIDE Life (2009) “la vie d’â côté, ce qui sous-tend l’espace de mortalité aussi”.

Je me suis mise dans la tête de l’une de ces femmes qui avait réussi à avoir quelqu’un de très proche en ligne, et me suis demandée ce que j’aurais pu dire au téléphone, mentir sur la gravité pour ne pas inquiéter mes proches, prier, et refuser de toutes mes forces de mourir, mais .. C’est indicible… Passer de vie à trépas sans y être préparé…
Et sans pouvoir serrer ceux que l’on aime dans ses bras !
Alors, j’ai appelé l’esprit de cette femme, une très longue introduction où je fais résonner toutes les pièces du piano, les bois, les pédales, les cordes métalliques… Comme pour montrer que un objet nature morte, est en fait rempli de résonance, et que l’on peut sans doute imaginer que les êtres disparus ont aussi des signes permanents vers nous. Après cette longue introduction, le piano chante et la voix se pose !!

Aujourd’hui, 10 ans se sont écoulés, le traumatisme est encore là.

I’ll never forget the day when I heard on the radio the september 11 attacks and both towers collapsed within two hours ! Some passengers were able to make phone calls using the cabin airphone service and mobile phones and provided details that there were several hijackers aboard each plane. I needed to do something … On the same day, I composed that song…

Dedication (September 11 Tribute) by WATINE

You and me for ever
Driving the stars sparkling in the blue night
At the end of the day
Eleven of september
Somewhere in the sky
Where people give the last kiss
The last call

Hard to say
Hard to lie
Hard to pray
Hard to die
Happy days are gone for ever

You and me for ever
In the night
In the light
You and me for ever

Et voici ma traduction libre :
Toi et moi pour l’éternité
Nous voyagerons maintenant dans les étoiles
A la fin de ce jour du 11 septembre, quelque part dans le ciel
Des gens on voulu passer leur dernier appel téléphonique, envoyer leurs derniers baisers
Mais..
Difficile de dire, difficile de mentir, difficile de prier, difficile de mourir
Les jours heureux sont partis à jamais.
Toi et moi pour l’éternité
Nous voyagerons maintenant dans la nuit et dans la lumière.

L’artiste videaste PIEL m’a fait le plaisir de cliper cette chanson.

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>