Echappée belle en Rhône Alpes

Nous sommes 4 dans le RAV 4 Toyota avec pour compagnie: le violoncelle, les 3 guitares, la basse, la batterie + tous les pieds et le tabouret, le trombone, la trompette, les pieds de micro et les micros, + 2 raks avec les alims, câbles, petites percus, accordeur, slide + l’ ampli basse modèle réduit et notre petit ampli VOX pour la guitare.
On laisse à la maison le clavier, le gros ampli basse, et on espère que la sono sera bonne car on n’a pas pris le système de diffusion (qui appartient à Arnaud).
Et donc vous comprendrez pourquoi j’ai fini par me résoudre à acheter une galerie pour mettre sur le toit de la voiture.

Rendez-vous le dimanche matin avec Arnaud et son Kangoo. Changement de voiture dans le parking. On charge et on prend Gonzague et Mathias au métro Pont de St Cloud, pour récupérer la bretelle de l’A86 qui nous mettra sur l’autoroute du Sud.
A l’arrière, Mathias et Gonzague sont un peu serrés car on a rabattu 1/3 de banquette, mais ils sont aussi longilignes l’un que l’autre.. Juste un peu les genoux qui frottent le dos de nos sièges. Désolée les gars !
Un arrêt vers 15h, ce ne sera pas des “triangles” mais des paninis (tous les musiciens en tournée connaissent l’expression “trianguler”, ce sont ces sandwiches au pain de mie coupés en triangle qui ont envahi toutes les superettes des autoroutes).

Je laisse le volant à Arnaud qui nous emmènera jusqu’à Myans, destination finale dans la campagne environnante de Chambéry. Ensuite, yapuka suivre ce que j’ai consigné sur la feuille de route. En face de la mairie, la salle des fêtes, derrière la salle des fêtes un parking, au bout du parking, on tourne à gauche jusqu’à un portail blanc ! Il fait nuit noire, et ni la salle des fêtes qui est un bâtiment lambda, ni le portail ne nous saute pas aux yeux..mais on voit de la lumière ! Youpi !
Lucie Changeur, amie depuis notre premier concert sur Grenoble, nous attend avec un premier dîner préparé avec amour ! Une tartiflette !!!!!!

Cette fois ci elle a trouvé à nous faire loger chez un colonel à la retraite et son épouse qui nous ont proposé la partie haute de leur maison. On est indépendants avec 3 chambres, 2 salles d’eau, et grande salle avec babyfoot, four, frigo, évier, bouilloire, machine à café. Les petits déjeuners vont être cool et les parties de baby aussi !!

Première nuit et nous voici lundi, prêts à en découdre.. On doit s’enquiller 3 nouveaux titres en 3 jours et présenter notre filage le jeudi après-midi.
Bonjour LA SOUTE à Chambéry… On aura tous les jours l’ingé son du lieu, et NADJ nous fera un coaching incroyable (direction artistique) !
Chère NADJ, rencontrée aux sessions d’Astaffort dans les années avant 2000, et depuis toujours amies. C’est une artiste que j’aime et que je respecte énormément.
Elle sait nous insuffler une énergie de feu et cela se sent tout au long de l’élaboration des titres. Subrepticement, elle monte sur la scène et monte le pautard de l’ampli basse.. Mathias en reste bouche bée ! Arnaud nous époustoufle avec sa pédale d’harmonisation ! En 3 jours, il aura maîtrisé un nouvel instrument, la flûte traversière et monté un titre en harmonisant sa partie ! Gonzague s’anime à la batterie, Il explose, c’est génial !
Quant à moi, je dois jouer du piano en rythme, ce n’est pas toujours facile quand on chante en même temps !! C’est ça la vie, un éternel apprentissage…

Les journées passent trop vite, et les nuits aussi…
Il fait un temps superbe mais nous n’en profiterons qu’à l’heure de la pause. Une aubaine, nous rencontrons dans le parc 3 femmes extraordinaires qui font de la restauration bio et diététique à la roulotte… Tout ce que j’aime ! Mais on n’en profitera que 2 jours.

Jeudi est déjà là, quelques pros et des amis de la région viennent au filage à 15h. On joue notre set travaillé en résidence au Blanc mesnil ainsi que les 3 nouveaux titres. On est content !!

Dernière soirée savoyarde avec une fondue géante, suivie de quelques génépi avec Bruno notre tourneur… Pour une fois, c’est moi qui prend le volant pour rentrer chez le colonel !

Déjà vendredi… On défait les lits comme à la caserne, les draps par terre, et les couvertures pliées au bas du lit.. Les sacs sont prêts, dernier tour de contrôle dans les salles de bain.. Tout est OK, on peut partir après avoir dit au-revoir à nos hôtes.

Nous avons 1/2h de rab avant de partir sur Lyon, c’est l’heure de déjeuner et on redescend sur Chambéry ! Un plat de pâtes dans une pizzeria proche du centre, et en route pour voir le château des Ducs de Savoie. Arrêt obligatoire à la fontaine des Elephants… Hannibal , vieux souvenir scolaire…
Mais un éléphant, çà trompe énormément !! Alors, allez savoir pourquoi, sur la route du château, je me mets à l’arrêt devant une boutique de perruques ! Cela fait des années que je cherche un peu de temps pour aller essayer des perruques. Et là, petit salon de province, une pièce réservée aux essayages, glace dorée, grand fauteuil confortable et une vendeuse hors pair qui m’ a fait essayer je ne sais combien de coiffes, rousses, chatain, platine, court, long, ébouriffé, sage… Bref, le boy’s band à qui j’avais épargné cet arrêt, me rejoint au retour … Que croyez vous qu’il advint, on est reparti avec une, non.. Deux perruques..

Et nous voilà partis pour Lyon, maître GPS nous mène le long des quais sans encombres… On joue ce soir au Boulevardier, dans un quartier ancien, avec des rues piétonnes et des sens interdits !

Et nous, avec notre Toyota à ras la gueule, il est clair qu’il faut qu’on trouve à se garer au plus près. Dans ces cas-là, il faut aller direct à l’adresse…
Au moment où l’on arrive, une voiture sort de son stationnement, juste devant notre lieu de concert.. On s’y engouffre !! Et devinez quoi, stationnement gratuit !!!! Heureusement qu’on s’était arrêtés aux perruques finalement, sinon, on n’aurait jamais eu cette place…

Et donc, petit concert intime dans le caveau jazz, que des amis, cela se finit par des bières comme souvent ..

On rentre à Paris directement après le concert, après quelques sueurs froides, car le réservoir est vide, et pas facile de trouver une pompe à Lyon, on finit par suivre un automobiliste qui gentiment nous met sur la bonne piste ! Bref, c’est pas le tout, il est 1 heure du matin !!!

On sera à PARIS à 7h30, le temps de décharger la galerie… Car oui, enfin non, la voiture ne rentre pas dans le parking avec la galerie sur le toit !!! A cette heure-là, on n’a même plus envie de râler !

Fin de la tournée !

1 comment to Echappée belle en Rhône Alpes

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>