Echappée belle en Rhône Alpes

Nous sommes 4 dans le RAV 4 Toyota avec pour compagnie: le violoncelle, les 3 guitares, la basse, la batterie + tous les pieds et le tabouret, le trombone, la trompette, les pieds de micro et les micros, + 2 raks avec les alims, câbles, petites percus, accordeur, slide + l’ ampli basse modèle réduit et notre petit ampli VOX pour la guitare.
On laisse à la maison le clavier, le gros ampli basse, et on espère que la sono sera bonne car on n’a pas pris le système de diffusion (qui appartient à Arnaud).
Et donc vous comprendrez pourquoi j’ai fini par me résoudre à acheter une galerie pour mettre sur le toit de la voiture.

Rendez-vous le dimanche matin avec Arnaud et son Kangoo. Changement de voiture dans le parking. On charge et on prend Gonzague et Mathias au métro Pont de St Cloud, pour récupérer la bretelle de l’A86 qui nous mettra sur l’autoroute du Sud.
A l’arrière, Mathias et Gonzague sont un peu serrés car on a rabattu 1/3 de banquette, mais ils sont aussi longilignes l’un que l’autre.. Juste un peu les genoux qui frottent le dos de nos sièges. Désolée les gars !
Un arrêt vers 15h, ce ne sera pas des “triangles” mais des paninis (tous les musiciens en tournée connaissent l’expression “trianguler”, ce sont ces sandwiches au pain de mie coupés en triangle qui ont envahi toutes les superettes des autoroutes).

Je laisse le volant à Arnaud qui nous emmènera jusqu’à Myans, destination finale dans la campagne environnante de Chambéry. Ensuite, yapuka suivre ce que j’ai consigné sur la feuille de route. En face de la mairie, la salle des fêtes, derrière la salle des fêtes un parking, au bout du parking, on tourne à gauche jusqu’à un portail blanc ! Il fait nuit noire, et ni la salle des fêtes qui est un bâtiment lambda, ni le portail ne nous saute pas aux yeux..mais on voit de la lumière ! Youpi !
Lucie Changeur, amie depuis notre premier concert sur Grenoble, nous attend avec un premier dîner préparé avec amour ! Une tartiflette !!!!!!

Cette fois ci elle a trouvé à nous faire loger chez un colonel à la retraite et son épouse qui nous ont proposé la partie haute de leur maison. On est indépendants avec 3 chambres, 2 salles d’eau, et grande salle avec babyfoot, four, frigo, évier, bouilloire, machine à café. Les petits déjeuners vont être cool et les parties de baby aussi !!

Première nuit et nous voici lundi, prêts à en découdre.. On doit s’enquiller 3 nouveaux titres en 3 jours et présenter notre filage le jeudi après-midi.
Bonjour LA SOUTE à Chambéry… On aura tous les jours l’ingé son du lieu, et NADJ nous fera un coaching incroyable (direction artistique) !
Chère NADJ, rencontrée aux sessions d’Astaffort dans les années avant 2000, et depuis toujours amies. C’est une artiste que j’aime et que je respecte énormément.
Elle sait nous insuffler une énergie de feu et cela se sent tout au long de l’élaboration des titres. Subrepticement, elle monte sur la scène et monte le pautard de l’ampli basse.. Mathias en reste bouche bée ! Arnaud nous époustoufle avec sa pédale d’harmonisation ! En 3 jours, il aura maîtrisé un nouvel instrument, la flûte traversière et monté un titre en harmonisant sa partie ! Gonzague s’anime à la batterie, Il explose, c’est génial !
Quant à moi, je dois jouer du piano en rythme, ce n’est pas toujours facile quand on chante en même temps !! C’est ça la vie, un éternel apprentissage…

Les journées passent trop vite, et les nuits aussi…
Il fait un temps superbe mais nous n’en profiterons qu’à l’heure de la pause. Une aubaine, nous rencontrons dans le parc 3 femmes extraordinaires qui font de la restauration bio et diététique à la roulotte… Tout ce que j’aime ! Mais on n’en profitera que 2 jours.

Jeudi est déjà là, quelques pros et des amis de la région viennent au filage à 15h. On joue notre set travaillé en résidence au Blanc mesnil ainsi que les 3 nouveaux titres. On est content !!

Dernière soirée savoyarde avec une fondue géante, suivie de quelques génépi avec Bruno notre tourneur… Pour une fois, c’est moi qui prend le volant pour rentrer chez le colonel !

Déjà vendredi… On défait les lits comme à la caserne, les draps par terre, et les couvertures pliées au bas du lit.. Les sacs sont prêts, dernier tour de contrôle dans les salles de bain.. Tout est OK, on peut partir après avoir dit au-revoir à nos hôtes.

Nous avons 1/2h de rab avant de partir sur Lyon, c’est l’heure de déjeuner et on redescend sur Chambéry ! Un plat de pâtes dans une pizzeria proche du centre, et en route pour voir le château des Ducs de Savoie. Arrêt obligatoire à la fontaine des Elephants… Hannibal , vieux souvenir scolaire…
Mais un éléphant, çà trompe énormément !! Alors, allez savoir pourquoi, sur la route du château, je me mets à l’arrêt devant une boutique de perruques ! Cela fait des années que je cherche un peu de temps pour aller essayer des perruques. Et là, petit salon de province, une pièce réservée aux essayages, glace dorée, grand fauteuil confortable et une vendeuse hors pair qui m’ a fait essayer je ne sais combien de coiffes, rousses, chatain, platine, court, long, ébouriffé, sage… Bref, le boy’s band à qui j’avais épargné cet arrêt, me rejoint au retour … Que croyez vous qu’il advint, on est reparti avec une, non.. Deux perruques..

Et nous voilà partis pour Lyon, maître GPS nous mène le long des quais sans encombres… On joue ce soir au Boulevardier, dans un quartier ancien, avec des rues piétonnes et des sens interdits !

Et nous, avec notre Toyota à ras la gueule, il est clair qu’il faut qu’on trouve à se garer au plus près. Dans ces cas-là, il faut aller direct à l’adresse…
Au moment où l’on arrive, une voiture sort de son stationnement, juste devant notre lieu de concert.. On s’y engouffre !! Et devinez quoi, stationnement gratuit !!!! Heureusement qu’on s’était arrêtés aux perruques finalement, sinon, on n’aurait jamais eu cette place…

Et donc, petit concert intime dans le caveau jazz, que des amis, cela se finit par des bières comme souvent ..

On rentre à Paris directement après le concert, après quelques sueurs froides, car le réservoir est vide, et pas facile de trouver une pompe à Lyon, on finit par suivre un automobiliste qui gentiment nous met sur la bonne piste ! Bref, c’est pas le tout, il est 1 heure du matin !!!

On sera à PARIS à 7h30, le temps de décharger la galerie… Car oui, enfin non, la voiture ne rentre pas dans le parking avec la galerie sur le toit !!! A cette heure-là, on n’a même plus envie de râler !

Fin de la tournée !

Debriefing d’une semaine dans le 9–3

J’ai passé une semaine dans le 9-3…
Et ce n’était pas du tout un cheval de Troie

Avec Arnaud, Gonzague et Mathias (le groupe WATINE sur scène avec moi) on a résidé une semaine dans le 9-3, précisément sur une “Scène Conventionnée” répondant au joli nom de “Deux pièces cuisine”, sise au Blanc Mesnil.
Objet : Résidence artistique et concert de fin de résidence. Donc, on y a résidé, et boudiou.. Que ce fut grandiose !!

Big stand up à tout l’équipe du lieu, merci Eric, Dimitri, Fabrice, Sidi et les autres.. et un immense merci à ARCADI pour son soutien !

Riche d’enseignements et d’émotions (je commence tranquille !), pendant 4 jours exit la pudeur, les petits arrangements, les “je me cache derrière mon instrument”, il a bien fallu être honnête, savoir pourquoi on était là, pourquoi j’étais là..
L’auteur Catherine Watine avait bien écrit ses textes, la compositrice Catherine Watine, avait mis tout cela en partition, mais l’interprète WATINE où était-elle ?.. Avec le coach, Benjamin, j’ai sauté dans le vide, il m’a demandé de ressentir tout et de lui restituer.. D’habitude, je sais bien faire l’éponge.. Alors, je me suis mouillée la chemise, la peau et les os…Quelquefois, il prêtait son flanc et son épaule pour me servir de punching ball ! tu montes sur la scène, tu as quelque chose à dire, et tu le dis avec simplicité, justesse et émotion … On recommence !
Et bien voyons !!! C’est bien sûr !!! Dramaturgie, grandiloquence justesse du ton, confidence, fragilité, éclat, diva … Pour la voix, les gestes, la posture, les déplacements… Et puis la connivence avec les musiciens, la rencontre avec leurs moments à eux, sur scène, les petits regards chargés d’amitié et d’émotion … Et puis encore et toujours, le coach me demandant de le regarder dans les yeux, et de lui raconter mon histoire en le faisant vibrer. L’anglais me protégeait avant, maintenant il m’oblige à me dépasser – comme dans un film muet, je dois tout traduire par mes gestes, mes non-gestes, mes expressions, mes douceurs, mes colères…
Jour après jour, la semaine a passé très vite, les embouteillages du retour me servaient de zone tampon avant le retour at home !!
Mais je mangeais coaching, je dormais coaching… Et le rhume, ce satané rhume ne décolèrait pas… Oui, il faut dire que j’avais mon clavier à Jardin (?? XIZGFURGS-VBEUGO ceKOAÇÀ !) et que j’étais exactement sous la climatisation !! Le régisseur m’avait super gentiment installé un parasol (assez anachronique sur le plateau) que j’aurais bien gardé pour le concert, mais bon, j’ai bien dû me ranger à l’avis esthétique général.. Il en reste juste la photo témoin:

Le dernier jour samedi, nous avions donc le concert le soir même ! Alors, le coach nous a quitté la veille du concert, sur un magistral “bon, ce dernier filage était moyen… Mais il vaut mieux cela, demain vous risquez d’être bons sur scène”. La tactique du coach !!!
Nous sommes restés 4 orphelins samedi matin, interdits de refaire un filage du concert pour ne pas perdre notre énergie ! Alors, pour caler la lumière,on a fait une allemande (?? XIZGFURGS-VBEUGO ceKOAÇÀ !)
Et puis après, on a fait une italienne (?? XIZGFURGS-VBEUGO ceKOAÇÀ !)
Et puis, on a refait une partie du filage, pour équilibrer les volumes sonores !

Là, je crois qu’un petit glossaire s’impose :
Faire une italienne : dire uniquement le texte, sans intonations ni sentiments ni gestes, mais à plat et vite.
Faire une allemande : la même chose qu’une italienne, mais avec les déplacements sur la scène.
Faire un filage : représentation « rapide » où les places sont prises, où on chante les titres en partie seulement, où l’on se contente d’enchaîner du début à la fin. On n’y met pas l’émotion. On joue en dessous. On peut faire un filage lumière, un filage son…
Jardin : se trouve à gauche lorsqu’on regarde la scène quand on est dans la salle.
Cour : se trouve à droite, par voie de conséquence…
Pour s’en souvenir, super truc : Jesus-Christ.. Jesus est à gauche (ah bon !! Il va voter Hollande alors) donc Jardin-Cour, jardin est à gauche

Post Scriptum :
Cette résidence fut “fuck the sun” (on n’a pas vu le soleil pendant 4 jours, alors qu’il faisait un temps splendide) mais pour une fois, je n’ai pas cherché la brûlure de soleil, nous avions celle de l’âme.. (bon, oui, je sais, c’est un peu too much!!!)

Post Scriptum :
Ah oui, j’ai fait la cantinière aussi…
Jour 1 : Salade de champignons, feta, coriandre, lardons + Crêpes aux 2 fromages
Jour 2 : plat de lentilles corail, oignons, haricots verts et épices + …. Je ne me souviens plus
Jour 3 : Hachis parmentier de canard, yes !!
Jour 4 : l’inévitabe tournée de pizza(s)
Jour 5 : Tajine d’agneau aux pruneaux servi sur son riz parfumé
Et les croissants le matin !
On était très bien dans la cafet du Deux pièces cuisine !!

Post Scriptum :
Grosse Caisse TV (web TV) a fait la captation video du concert à 3 caméras.. Alors, on se revoit bientôt !!

En attendant, voici une petit florilège filmé par Eric Paris, du Deux Pièces cuisine:

Watine au Deux Pièces Cuisine par 2pc

Dernier post Scriptum :
Chris Martin est venu m’encourager backstage le dernier soir.

Vrai ou faux ?
 
 
 
 
 
 
Et rappel des dates de concert jusqu’à la fin de l’année (voir le post précédent!)

CHAMBERY, 27 octobre
LYON, 28 octobre
LIVERNON, 2 décembre
BAYONNE, 3 décembre
TOULOUSE, 8 décembre
ALBI, 9 décembre
GRAULHET, 10 décembre
 
 

Mini-tournée Automne/Hiver 2011

Le groupe WATINE repart sur la route pour quelques dates ! Nous avons peaufiné un tout nouveau set, en apportant des arrangements notamment au niveau des lumières et de la scénographie. On espère vous croiser !

Le groupe Watine en résidence

Watine est en résidence d’artiste du 11 au 15 octobre, au Deux Pièces Cuisine au Blanc-Mesnil (93). L’occasion de peaufiner le set dans une salle labellisée SMAC (Scène de Musiques Actuelles) toute neuve et très bien équipée.
Watine y travaillera de manière approfondie le son d’ensemble, les lumières, la scénographie, les arrangements etc… pour vous proposer un univers de plus en plus abouti et riche sur scène.

Le concert de fin de résidence sera le moment idéal pour profiter des atouts de cette création soutenue par ARCADI..

En première partie : Stéphane Bak, jeune humoriste au talent fou : https://www.facebook.com/stephbak
Le site du Deux Pièces Cuisine, pour accès : http://www.deuxpiecescuisine.net/news/readall/6
Tarifs : 9, 6 et 5 €

WATINE à La Loge les 5 mai, 7 avril, 2 juin

Inscrivez-vous à l’événement sur:

Les premiers Jeudis d’Avril, Mai, Juin à 19h

Watine en résidence pour 3 concerts à LA LOGE (prog LES BOUTIQUES SONORES)

Watine en résidence les 1ers Jeudi d’avril, mai, juin pour 3 concerts à LA LOGE (programmation LES BOUTIQUES SONORES)Avec Les Boutiques Sonores, c’est une longue histoire…
Vous êtes prêts ? Je vais vous emmener dans mes circonvolutions habituelles !
Thomas Changeur m’avait contacté lorsque j’avais monté le label associatif “HUMEURS INDEPENDANTES” en février 2008. Il était intéressé à faire tourner les 20 artistes que j’avais sélectionnés dans la compil INDIE MOODS à l’époque patronnée par les Inrockuptibles (mouvance pop-folk alternative).
Dans cette compilation d’artistes encore inconnus, je n’avais accueilli que mes coups de cœur du moment (dont Cascadeur qui fut ensuite gagnant du concours CQFD/Les Inrockuptibles, signé maintenant sur une major… Un talent fou !)

J’étais ensuite allée voir plusieurs concerts organisés par les Boutiques Sonores, et Thomas m’avait invité à jouer au Divan du Monde pour une soirée qu’il produisait avec le label MONSTER K7. A l’époque, j’étais au piano, accompagnée seulement d’un ami percussionniste ! Moment mémorable avec mon bonnet et mes lunettes pour regarder les partitions… C’était l’un de mes tout premiers concerts et je n’en menais pas large…
Depuis, j’ai enlevé les lunettes !

Avec Thomas, nous sommes rencontrés régulièrement depuis, un concert organisé à l’International sous l’égide des Boutiques Sonores, et puis… Soudain, l’été dernier…
(cela ne vous rappelle rien ? Mais si.. Allez … Avec Elizabeth Taylor, Montgomery Clift, Katharine Hepburn… Un film adapté d’un fameux roman du non moins fameux Tennessee WILLIAMS.. Bon , sans nous égarer trop, voici un lien qui je l’espère vous invitera à revoir ce super film !! Allez je ferme la parenthèse..)

Soudain, l’été dernier donc, et plus précisément le samedi 24 juillet, Thomas me propose de venir jouer dans le cadre du BITTER SWEET PARADISE Festival. 7 sessions de 3 artistes qui vont se succéder de 16h à 23h30.
Qu’à cela ne tienne, après mûre réflexion quand même, j’ai retardé mes vacances pour honorer cette belle date ! Et j’ai eu le plaisir de partager la session avec Cyann.
Un concert très intimiste .. chroniqué sur le blog d’un passionné de musique allemand ! Improbable quand même, non ? C’est pour des petites surprises comme cela que je me lève tous les matins, pleine d’enthousiasme !

Ce concert était à la Loge !!

Une bonne façon de faire le lien avec la résidence qui nous est offerte par les Boutiques Sonores dans ce joli petit théâtre du quartier de la Bastille (77 rue de Charonne).
3 soirées à l’occasion de la sortie du nouvel album STILL GROUNDS FOR LOVE.
Quand je dis nous, c’est nous.. le groupe éponyme de scène s’appelle aussi WATINE, et nous sommes 4 à nous partager plein d’instruments !

Pour vous inscrire à l’événement sur FACEBOOK: EARLY BS Party WATINE en résidence le7 avril, 5 mai & 2 juin 2011 @ La Loge