Brouillon auto

LE clip « A l’ombre des saules » réalisé par Les ré-créations du Pourquoi (Guillaume Carayol)

Paroles et musique Catherine WATINE

 Devant ce lac immobile, je n’ai aucun mobile
Pour sombrer comme je sombre à l’ombre des saules
Les diamants se portent mal sans les rivière
Et les petits ruisseaux dévalent sous mes paupières
J’étais faite pour toi comme les yeux pour pleurer
Comme une question qui brûle sans être jamais posée

 Fin d’une histoire et je retarde le début d’une autre
Combien de fois faudra-t-il encore que je me vautre
Fin d’une histoire et je retarde le début d’une autre
Quel est le parcours que je peux faire sans faute

Peu importe lequel de nous a fourbi les armes
nous étions parfaits dans cette histoire de larmes


 Fin d’une histoire et je retarde le début d’une autre
Combien de fois faudra-t-il encore que je me vautre
Fin d’une histoire et je retarde le début d’une autre
Quel est le parcours que je peux faire sans faute

Sauf qu’un seul être me manque
Et tout se tait sans toi

 Devant ce lac immobile, je n’ai aucun mobile
Pour sombrer comme je sombre à l’ombre des saules
Devant ce lac immobile, je n’ai aucun mobile
Pour sombrer comme je sombre à l’ombre des saules 

 

 

 

SOUL KITCHEN, le son du jour

Il y a finalement beaucoup de lumière à l’ombre des saules de la grande Watine.
A la vision d’à l’ombre des saules extrait du toujours somptueux Atalaye de Catherine Watine surgissent d’autres images que celles de Carayol Guillaume (De Calm) qui a réalisé le clip. Des images enfouies, intimes, des souvenirs d’écolier. Quand apprendre un poème n’était pas considéré comme ‘intello’ ; quand arriver au bout de sa récitation hésitante était une victoire sur la timidité ; Quand on goûtait les mots comme aujourd’hui un bon vin. La mémoire est étonnante. Grâce aux mots (maux ?) de Watine, à l’ambiance des images, le Verlaine des Fêtes galantes (sans son revolver) ressurgit : « L’ étang reflète, – Profond miroir, – La silhouette – Du saule noir – Où le vent pleure… » La guitare se fait cristal, la voix virevolte de clairière en clairière pour une histoire sans fin ou plutôt qui recommence éternellement.
 GUIMAUVE 

 

SOUL KITCHEN : Beauté du soir pour plein de raisons ! Merci WATINE
#bonheur #humilité #grandeclasse #lesgarsdubusinessmusicalréveillezvous!

 

LIABILITY Webzine - Clip of the Day : Watine
Atalaye fut l’un des beaux albums de l’année 2015 et encore aujourd’hui il continue de nous accompagner. Watine continue de le faire vivre à travers des vidéos évocatrices et à l’émotion à fleur de peau. Pour A l’ombre des saules, elle a fait appel à Guillaume Carayol que l’on connait un peu plus quand il évolue dans son projet musical De Calm. Une aventure sensible autant pour les oreilles que pour les yeux.Fabien PONDARD
http://www.liabilitywebzine.com/?ac=non&contenu=archivesnews&mois=10&annee=2016#2408

 

 INDIEPOPROCK
Catherine Watine poursuit son chemin, aussi discret que majeur. Voici la vidéo du très beau “A l’Ombre des Saules”, morceau tiré de l’inusable “Atalaye”, chroniqué ici même. Cette chanson, la seule de l’album “en français” de Catherine Watine qui n’est pas jouée au piano, a été enregistrée à Lewes par Ian Capple, puis post-produite par Paul Levis.
La vidéo, réalisée par “Les Re-créations du Pourquoi”, est un écrin parfait pour cette chanson déchirante, qui glisse comme un cours d’eau. Sa douceur acide et profondément mélancolique agit encore et encore, et c’est toute la magie de Catherine Watine qui nous emporte à nouveau. Yan KOUTON
http://www.indiepoprock.fr/videos/a-lombres-des-saules/#

 

 A DECOUVRIR ABSOLUMENT
Watine “Clip de A L’ombre des Saules”
Watine, c’est cette merveilleuse infime tache de rouge qu’avait l’habitude de peindre Corot dans ses paysages, ce rouge qui éclaire les verts, le contraste flagrant du sang répandu et de la séve ingurgitée, la chair dans le bois, la lueur dans l’obscurité, une notion de sens, une définition de sentiments, une vie posée là, entre delicatesse impudique et fracas intime, en image, pour vous. Guillaume MAZEL

 

MUSICZINE
Un cri de douleur poétique, mais surtout bouleversant… Bernard DAGNIES
http://musiczine.lavenir.net/fr/news/divers/la-bouleversante-saulitude-de-watine/

 

 

 

Le Making of du clip The Strings Of My Fate

Rappelez-vous ! Le clip The Strings of my fate avait reçu le prix Dailymotion au festival des Arts du clip…
On vous en dévoile aujourd’hui les coulisses avec ce making of :


Bande son de la vidéo : THE STRINGS OF MY FATE – remix by The Second Left Hand

Album toujours disponible ici

Clip officiel BOOKS & LOVERS

Pour fêter encore l’album STILL GROUNDS FOR LOVE, voici un bijou de petit clip sur le titre “BOOKS AND LOVERS” réalisé par Sandrine Belmont

Sue aime les livres et aime surtout les partager. Elle choisit ses lecteurs mais dès que l’un d’eux tente de s’approcher d’elle, elle prend ses jambes à son cou… Peut être qu’il est plus facile pour elle d’aimer par livre interposé. Le jour où un jeune homme prend son rôle et lui tend un livre, l’ordre des choses est bouleversé et elle aussi…

Un mot de la réalisatrice :
« L’idée était de faire ressentir l’émotion de l’héroïne par des moments suspendus, un geste arrêté brusquement alors que la vie continue tout autour. Seule la caméra avance dans l’image comme pour nous amener au plus près de l’instant. »

Ce clip entièrement fait maison par Sandrine Belmont a été réalisé en l’espace de 4 semaines sous After Effects. La majeure partie des illustrations a été confiée à Gaëlle Lasne.

N’hésitez pas à le partager sur vos pages Facebook et autres blogs personnels ! Rien ne vaut une chaîne d’amitié pour passer le message !
J’attend vos commentaires sur ma page facebook : http://www.facebook.com/Watine.officiel

MAISON WATINE OUT NOW!

MAISON WATINE, le remix album de Still Grounds For Love est disponible !

Découvrez un nouveau titre du projet: ARCHITECT remix by CHED HELIAS avec cette video réalisée par Steven Bussey


 
 

● BUY IT (CD collector + MP3) ●

 
 

Un bûcheron est maître dans sa maison (proverbe québecquois)

 
Présentation des remixers:

CHED HELIAS
Déjà repéré au sein de groupes comme Bastet et We Phenix, Ched Hélias compose, enregistre et produit son premier album solo à la fin de 2010 dans son studio finistérien.
Douze morceaux où le duo piano/voix font le fil rouge et s’entourent de divers claviers, boite à rythmes, batterie, guitares, choeurs…
N’ayant de limites que son imagination, Ched peut passer ainsi d’un minimalisme voix/instrument à un torrent sonore électro-pop sans que cela ne lui fasse perdre de la singularité qui signe cet album.
Les retours critiques font émerger certains noms « voisins »… : David Bowie, Peter Von Poehl, Robert Wyatt, Erik Satie, Lou Reed, Midlake, Divine Comedy, Luke Temple.

BEN UNZIP
Unzip, dj nancéien se forme chez Minimal Records et au Terminal Export à la fin des années 90.
Résident de plusieurs soirées à Nancy, invité régulier de la scène du grand Est, Unzip nourrit sa passion dévorante et s’exporte rapidement, notamment chez nos voisins belges, allemands ou suisses…
Ses mixs au groove lancinant mélangent habilement la moiteur du disco et de la house pour le corps avec l’essence de sonorités un brin minimalistes pour l’esprit.
Toujours avide de découvertes et intéressé aussi, par les nouvelles expériences, le dj emprunte parfois le costume de compositeur et designer sonore…
un artiste donc complet et paradoxalement discret, mais qui aime se faire entendre.

THE SECOND LEFT HAND
The second left hand est le projet electro downtempo de Benoît de Moncuit alias Obeno. Après avoir produit des morceaux techno remarqués par des DJ tels que detroit grand pubahs ou Laurent Garnier, Benoît a ressenti le besoin de composer des morceaux plus calmes, qui lui permettent d’exprimer des influences qui lui tiennent à cœur. (Four tet,Air (French Band), Caribou, Rone ou Slow magic…)
Il vient de sortir son min-album « simple life » recommandé par Radiolelectrolyon : « C’est instrumental, léger, c’est joyeux, ça donne le sourire».

MAX LEONIDAS
Max s’inspire du Jazz et du Funk pour créer une House subtile, enivrante et rythmée qu’il joue aux quatre coins du monde.Il a composé, et produit également tous les volumes des compilations de l’Hôtel Martinez et de la plage « Z », à Cannes. Aujourd’hui son nouvel opus ;  » 80′s Hôtel Martinez  » produit par Royal River nous invite à fêter les 80 ans de l’hôtel Martinez au son du disco des années 80.
Max mélange, pour notre plus grand plaisir l’ambiance cosy et feutrée aux rythmes électroniques et la chaleur des instruments live.
Max Leonidas est membre du Ministry of Sound.

DIE ALSO STARS
Rebaptisé pour l’occasion STARS ALSO DIE (SAD Music)
Une entité laboratoire de recherche sonore autour du travail de Paul Levis au sein de la compagnie AsaNIsiMAsa. Projet hybride, collectif, aux frontières mouvantes, explorant au fil des créations différents univers, différentes palettes instrumentales. Passant tour à tour de la mélancolie électrique aux fourmillements électroniques, des manipulations de bandes magnétiques (et autres sources analogiques) aux guitares hypnotiques, des arrangements de cordes aux bruissements concrets, des motifs somnambules aux boucles minimalistes, des nappes synthétiques aux ritournelles répétitives, etc…Paul Levis par ailleurs est un songrwiter passionné et que j’ai toujours suivi.. son dernier album est ici et je vous encourage à l’écouter.

TYCHO BRAHE
La musique de Tycho Brahé repose sur l’utilisation de sonorités diverses tirées de nombreux instruments joués très simplement, ainsi que de samples. La composition et l’enregistrement 
se font généralement en l’espace de quelques heures, les morceaux rapidement fixés sur bandes représentent ainsi des clichés d’instants ou d’impressions précis.
Ici, et pour mon plus grand plaisir, Geoffroy a mis en partition boites de conserve, trompette, tuyaux, crécelle, métallophone, mélodica, et boite à musique, en reprenant un sample de George Orwell que je cite dans la chanson.
Nous avons déjà un travail en commun sur le titre « I’ll be your Mirror » (Nico Cover)

Jon KENNEDY
Jon dit de lui-même qu’il a une mission musicale. Après son enfance à Stockport (UK) et des parents qui l’ouvrent à des musiques pionnières comme Electroc Light Orchestra ou Peter Frampton, Jon va rejoindre le label GRAND CENTRAL Records à l’automne 2002. Pour ma part, avec ce label, j’avais eu la chance d’avoir un remix de RITON sur l’album RANDOM MOODS.. et c’est d’ailleurs à cette occasion que Jon me contacte ensuite pour me proposer de remixer le titre « Not a Pretence » qui figure sur l’album DERMAPHRODITE. Ce remix fut à l’époque repéré par Jean-Daniel BEAUVALLET, grand manitou de la musique aux Inrocks.

CD collector dédicacé + Téléchargement immédiat = 20€
Digital album = 8.99€

New Video: Strong Inside

Images by Emilie Lefellic, post-production by Benjamin Sanchez

J’avais eu l’occasion de voir le travail photographique d’Emilie Lefellic en furetant comme à mon habitude sur la Toile, dans les heures de pénombre entre chien et loup… Sans trop réfléchir, et pour obéir à mon besoin compulsif de mettre des choses en archivage, j’avais noté ses coordonnées !

Comme vous le savez, j’avais pris le pari un peu inconscient que tous les titres de l’album STILL GROUNDS FOR LOVE seraient clipés par des personnes de mon entourage dont j’estime le travail…

Alors m’est revenu l’idée d’appeler Emilie, et son enthousiasme a fait le reste !!!
Partant de ses images, mon ami Benjamin Sanchez a réalisé une post production très arty, très dans l’air du temps ?
Il m’a juré ne pas avoir eu connaissance du clip de Jay-Z & Kanye West qui utilise les mêmes procédés… mais qui, lui, a été visionné par plus de 14 millions d’internautes! Souhaitons-nous ne serait-ce que le 100e de visites pour STRONG INSIDE !!

A ce jour, si l’on récapitule tous les clips vidéos de l’album:

Sont en cours de réalisation : ARCHITECT, BOOKS AND LOVERS

Il reste SAILORS et GROUNDS FOR LOVE. Avis aux intéressés !!

New video: CONNECTED QUEEN


Realisation Thomas Guerigen (Baghera Films/Catgang Productions)

C’est le 2e clip officiel tiré de l’album STILL GROUNDS FOR LOVE réalisé par Thomas Guerigen et l’équipe Baghera Films. Thomas avait déjà réalisé le clip « The strings of my fate » qui avait remporté le Prix Dailymotion dans le cadre du Festival International des Arts du Clip au printemps dernier!