Précommandez Atalaye sur Microcultures !

bandeau_atalayeVous pouvez précommander, ATALAYE, mon nouvel album en français, qui sortira le 21 juin prochain, sur le site Microcultures ! A cette occasion, je vous propose de découvrir 3 nouveaux titres en exclusivité :

Les Appalaches

Elle ne sait pas

Badaboum et Tralalère

Suivez le lien : http://www.microcultures.fr/fr/project/view/atalaye

POURQUOI JE VIENS À VOUS ?

Ma route est singulière. J’ai toujours choisi l’auto-production sans doute parce que je ne rentrais dans aucun format et peut-être aussi par peur des contraintes et des exigences d’un label. Toujours peur d’y perdre mon âme, sauf à rencontrer le label qui… ! Après trois albums en anglais depuis 2006, trois compilations et une collaboration sur un album folk hommage à Emily Dickinson, c’est sur un projet en français que je travaille depuis 2013.
Cela n’a jamais été aussi clair dans ma tête. Pour cet album ATALAYE, on passe par un enregistrement à l’ancienne, dans un lieu dédié, avec des micros dans chaque pièce. Une prise et puis voilà ! Une mise en danger, non, juste une mise au point sur la réalité d’un instant capté : me montrer de chair et d’os, laisser revenir les fantômes de Satie et Fauré sur mes touches d’ivoire, prendre la plume française et la chanter de tout mon cœur. C’était l’étape anglaise dans un très joli manoir avec Ian Caple au son (photos et témoignages de Celine Cruz à parcourir ICI).

Ensuite vint l’étape francilienne avec la complicité de Paul Levis à la réalisation et aux arrangements finaux, pour construire un univers très organique traversé de fulgurances électroniques. Je voudrais remercier tout particulièrement ici mes musiciens, fidèles et talentueux, au premier rang desquels Arnaud Delannoy, brillant multi-instrumentiste qui a joué pas moins de 9 instruments sur cet album, Paul Levis et son extraordinaire intuition musicale et sa palette sonore délicate, Gaëlle Deblonde et Marc Denis pour leur implication artistique. Sans oublier Ian Burdge et Martyn Barker sur la période anglaise.

Et maintenant, il reste encore tant à faire ! Un beau CD avec un livret de 12 pages mais aussi le vinyle, tant la minutie organique du son le réclame. J’ai jusqu’à présent tout auto-produit mais j’ai besoin maintenant d’un sérieux coup de main financier pour aller au bout de ce projet. Microcultures me semblait être la plate-forme la plus enthousiasmante pour vous le présenter. La réponse bientôt et grâce à vous je l’espère.

 

Deezer m’a fait l’honneur de mettre ATALAYE en avant première sur sa page d’accueil, je vous invite à le découvrir, j’espère qu’il vous plaira !

Suivez le lien : http://www.deezer.com/album/10348372

ILS EN PARLENT !

pop-culture-cie

28/06/2015 - Matthieu Dufour
Atalaye est de ces œuvres contre lesquelles je ne peux pas lutter : pas les moyens, plus la force, et surtout pas vraiment l’envie. Comme si j’attendais ces morceaux depuis longtemps, comme si je les implorais en silence de venir chercher au fond de moi ces morceaux de polaroids écornés, ces grains de sables oubliés au fond des poches, ces lettres froissées, les vagues paisibles et empreintes d’un matin iodé à Mousterlin, les effluves puissantes d’une promenade dans les pins de la forêt landaise ou d’une plaine beauceronne surchauffée par le soleil d’août.
→ http://culturepopculture.com/2015/06/28/chronique-watine-atalaye/

 

IPR-logo

24/06/2015Yan Kouton
Catherine Watine, et ses mots en français nous font ressentir “la respiration menaçante” de l’existence. Ses beautés aussi. Elle signe avec ATALAYE une œuvre bouleversante. Un des disques en français les plus importants de ces dernières années. Sa Déchirure essentielle.
http://www.indiepoprock.fr/chroniques/albums/catherine-watine/atalaye/

indiemusic-logo
16/06/2015Raphaël Duprez
Il ne manquait plus à Watine, au fil de ses errances musicales en perpétuel mouvement, que la présence de la langue française au centre de mélodies et d’harmonies précises, méticuleuses et profondes. Avec « Atalaye », la grande dame se met à nu et réinvente à la perfection ses dons de créatrice et de compositrice. Avec une émotion totalement inédite et aussi fraîche que la plus tumultueuse des rivières…
→ http://www.indiemusic.fr/2015/06/16/watine-atalaye/

 

IPR-logo

22/05/2015Yan Kouton

Après le magnifique concert donné sur la Dame de Canton, Catherine Watine présente, sur Microcultures, ATALAYE. Enregistré dans des conditions somptueuses dans un manoir, avec Ian Caple. Pour découvrir “l’univers organique traversé de fulgurances électroniques” de cet album, où la voix de Catherine Watine résonne en français…
http://www.indiepoprock.fr/catherine-watine-atalaye-avec-microcultures/

 

benzine-logo 26/05/2015Benoît Richard

Alors si vous succombez au charme subtil des trois superbes chansons proposées en écoute, vous pouvez contribuer selon votre choix avec, comme souvent dans ce type de financement à la carte, un concert privé à la maison pour les plus généreux d’entre vous.
http://www.benzinemag.net/2015/05/26/watine-lance-son-nouvel-album-via-microcultures/

 

music-books-and-poems 26/05/2015Music Books And Poems

En tout cas, après avoir écouté les trois titres en écoute sur la page et avoir déjà eu le plaisir d’en découvrir auparavant deux autres, je suis impatient de détenir l’album pour de bon. Je ne sais si c’est le fait de chanter en français mais je suis encore plus sous le charme de la voix de Catherine Watine. 

http://musicbooksandpoems.hautetfort.com/archive/2015/05/26/un-album-a-soutenir-atalaye-de-watine-5629092.html

This Quiet Dust à l’honneur

À lire sur une plage, sur un rocher, sous un saule : toutes les chroniques que la presse musicale nous a fait le plaisir et l’honneur de publier sur le projet This Quiet Dust (Catherine Watine + Paul Levis).

 

ADA-167x57

lire l’article sur le site ADA

Tout au long du Ep, nous ressentons cette étrange impression de voir des ombres accueillantes qui nous accompagnent dans les prairies ensoleillées de notre enfance. C’est un album très clair,comme des comptines accidentées qui ne sont pas très loin parfois de l’univers de Mark Linkous..

À Découvrir Absolument

À NOTER : THIS QUIET DUST est le 10ème invité sur la Compilation ADA Volume 29, avec déjà plus de 2 000 téléchargements !
> en téléchargement gratuit ICI

compil-ADA

 

chro-inrocks

newsletter du 3 juillet – Les Inrocks (cliquer pour lire l’article sur leur site)

< THIS QUIET DUST est aussi à l’honneur dans la newsletter des Inrocks du 3 juillet, et sur leur site (classé parmi les meilleurs albums de la semaine), après une belle chronique papier datée du 26 juin. Et à lire ICI, la chronique Web de Christian Larrède.

Une pause récréative au mitan de la poésie d’Emily Dickinson Les Inrocks

nouvellevague-167x57

La chronique de Nouvelle Vague :

Laissez-vous bercer par cette production du groupe « The Quiet Dust » qui nous donne la joie de vivre à sa sauce « musicale » Nouvelle Vague

cargo2-57haut

La chronique du Cargo :

Sept titres à l’ambiance envoûtante et rêveuse à découvrir sur le site du projet ou sur la page Soundcloud. Il est également possible d’y acheter directement ce très joli EP Le Cargo

froggys-167x57

Par Jérôme Gillet :

THIS QUIET DUST est le genre de disque dans lequel on aime se lover, poétique comme le moment où le beau temps revient après l’orage un après-midi d’été Froggy’s Delight

 

benzine-167x57

Les mots de Denis Zorgniotti

Une voix folk venue d’un désert finalement luxuriant, empreinte de mélancolie et de fantaisie — Benzine Mag

 

LO-57hautUn bel article en page 51 du mag numérique de Longueur D’Ondes, à lire ICI.

THIS QUIET DUST fait de cette collaboration (Catherine Watine + Paul Levis) une évidence. Les morceaux qui se délivrent comme des secrets, que ne pouvait souler aucune voix mieux que celle, grave et frissonnante de mystère, de Watine Longueur d’Ondes

 

ecoutezvoir-167x57Par Antoine Gresland :

Paul Levis met en musique avec délicatesse et arrange (…) 7 titres qui correspondent parfaitement au style de WatineÉcoutez Voir

* * * * *

Et toujours plus d’infos sur les sites THIS QUIET DUST et la page Facebook THIS QUIET DUST.

* * * * *

THIS QUIET DUST WAS GENTLEMEN AND LADIES AND LADS AND GIRLS

THIS QUIET DUST